Créer sa BD 2 Les angles de vue

Publié le par Marie-Anne Keppers

Différentes façons de présenter le sujet – en plongée d’en haut, la contre plongée d’en bas - vue à l’horizontal normal. L’angle de vue normal ou niveau du sujet : vision naturelle et objective. Le plus employé par le biais de la composition ou d’un avant plan.

Vue en plongée
Vue en plongée

Vue plus élevée que le sujet. Vastes décors, paysages, foules : dans toute son étendue donne une idée de mouvement ou déplacement ex: Encerclement. Cadrages subjectifs (psychologique) par le jeu de la perspective ex : diminuer, écraser les Personnages (infériorité) plus on est proche de la verticale et plus accentué. Exprimer l’esclavage, Domination, défaite, solitude, accablement physique ou moral, menaces (pas trop d’images écrasantes dans Les cases.

 

La vue en contre plongée
La vue en contre plongée

Plus bas que le sujet. Cette perspective montre les personnage ou architecture paraissant plus grande, plus impressionnante, supérieure, Puissante. (Idée de victoire, de domination, de menace, d’arrogance, du mépris.

Le champ : contre champ
Le champ : contre champ

Mettre ensemble deux images immédiatement l’un après l’autre : c’est l’ensemble d’une scène vue sur une image. Le contre champ sera une vision immédiate du même sujet vu dans le sens dramatique opposé : Tout ce qui est vue de face dans la première image, sera vu de dos dans l’image à contre champ qui suit. Ce contre champ d’une vue en plongée du sujet deviendra la vue en contre plongée de ce sujet. On peut laisser planer un doute sur la nature exact d’un événement : le contre champ le dévoilera.
 

 

Les cadres : La case peut varier au cours d’un même récit s’étirer en largeur, en hauteur : vaste décor puis rétrécir. Ex : pour l’expression d’un visage, l’idée de vertige. Choisir le plan et le cadre qui suggère votre idée. Cadre vertical : Chaque cadre tailler à la mesure de chaque plan pour son dynamisme.

Le cadre horizontal
Le cadre horizontal

Moyen ou étaler franchement, horizontal : ex une plaine : + longue, + étalée, + en réduisant la hauteur : donne l’impression de solitude, d’isolement.

Le cadre verticale
Le cadre verticale

Allongé en hauteur : Paysage de montagne : abîmes, ruelles étroites. Déplacement du sujet à la verticale : ascension, escalade, chute, envol ou projection d’engins ou objets divers. + Haut en hauteur, + étroit en largeur donne de l’effet.

Le cadre rectangulaire ou carré
Le cadre rectangulaire ou carré

La dimension peut varier d’une image à l’autre selon la nécessité du récit et le type de plan choisi. Les plans d’ensemble ou les plans généraux qui ont de nombreux détails sont plus lisibles dans des cadres de bonnes dimensions. Les plans rapprochés, gros plans ou très gros plans sont moins détaillés dans des cadres plus étroits.

 Cadres divers
Cadres divers

En gros plan, le cadre circulaire en diagonale qui cerne le sujet de plus prés dans l’image s’intègre à une autre image. Elle présente une action sur l’image principale et un détail de cette action. Montre sur la même image : 2 scènes très éloignées dans l’espace ou le temps. Narration parallèle

 

Publié dans Créer sa BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article