Les plus beaux carnavals

Publié le par Marie-Anne Keppers

 C'est un type de fêtes relativement répandu en Europe et en Amérique. Cela consiste généralement en une période pendant laquelle les habitants de la ville sortent déguisés (voire masqués ou bien maquillés) et se retrouvent pour chanter, danser, faire de la musique dans les rues, jeter des confettis et serpentins, défiler, éventuellement autour d’une parade constituée de musiciens, de danseurs et de chars décorés. 

  * Le Carnaval de Binche - Ce folklore, reconnu à l’Unesco, est issu d’une longue tradition orale. Il est un véritable rite où chaque participant a la sensation d’être unique. En effet, pour les Binchois, fiers de leur ville et de leur carnaval mondialement reconnu, “Il n’y a qu’un Binche au monde ” ! 

 

* Le Carnaval de dunkerque - À l'approche de la célèbre tradition qu'est le Mardi Gras, la cité portuaire de Dunkerque et les communes alentours sont plongées dans une ambiance de fête digne des plus grands carnavals ! Chansons paillardes, jetées de harengs, danses et costumes colorés offrent un savant mélange de gaieté durant la période hivernale.

 

 

* Le Carnaval de Rio - Le Plus Grand Spectacle du Monde se déroule depuis son lancement qui se fait le vendredi jusqu'à sa clôture qui a lieu le mercredi des Cendres. La période de Carnaval est une célébration de joie, de paix, et de camaraderie. Pour vivre pleinement le Carnaval de Rio, rien ne vaut une entrée dans le Sambadrome ou un accès aux spectacles les plus populaires qui nécessitent en règle générale un ticket de réservation.

 

* Le Carnaval de Venise - Les origines du Carnaval de Venise sont très lointaines, on commence à en parler dès 1094, mais ce n’est qu’en 1269 que le déguisement est autorisé. Les prémices du Carnaval de Venise ont une face sombre pour qui aime les animaux et le romantisme. En effet, cette fête était l’occasion de s’adonner à des jeux souvent cruels avec les animaux. La galanterie des jeunes freluquets laissait également à désirer. Ils remirent au goût du jour le « mattacino » un jeu qui consistait, déguisé en clown, à lancer de œufs remplis de parfum d’eau de rose sur les jolies demoiselles, mais également des œufs pourris sur celles qu’ils ne considéraient pas à leur goût. Malgré les interdictions du gouvernement, le jeu continuait à sévir, aussi bien que le passage des femmes fût un temps protégé par des filets.

 

Publié dans Diaporamas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article